Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 08:02

IMG 8486didouchka   Ingrédients:

   - 2 pâtes feuilletées;
   - 125 gr d'amande en poudre;
   - 125 gr de beurre;
   - 125 gr de sucre;
   - 2 oeufs;
   - 1 jaune d'oeuf;
   - 1 fève.


   Etaler la première pâte feuilletée sur une plaque de four, recouverte de papier sulfurisé. Piquer la pâte avec une fourchette.

Dans un saladier, mélanger l'amande en poudre avec le beurre en pommade (il ne doit pas être liquide). On peut les mixer ensemble. Ajouter le sucre et les oeufs. Bien mélanger.

Etaler cette préparation à la spatule sur le cercle de pâte feuilletée, de façon bien uniforme, et en laissant une bande de pâte libre de 1 à 2 cm environ tout autour.

A ce stade, n'oubliez pas l'étape-clé; glisser la fève dans la frangipane, plutôt vers le bord que vers le centre de la tarte, ça diminue les probabilités de tomber dessus au moment de couper les parts.

Recouvrir avec la deuxième pâte feuilletée. Souder les bords en formant un petit bourrelet. Dessiner des motifs sur la surface avec la pointe d'un couteau ou avec des formes. Bien marquer ces dessins car ils ont tendance à s'estomper fortement à la cuisson. Pratiquer un petit trou au centre (1/2 cm de large). Dorer la surface au pinceau avec un jaune d'oeuf battu avec de l'eau.

Enfourner à 180°C pour 25 minutes
.

Il était grand temps que je m'y mette! Nous sommes déjà le 15 janvier, ça devient peu limite pour la galette. Je n'ai pas vu passer le temps, une fois de plus, mais jetons un voile pudique sur ces trahisons du calendrier (et sur une certaine gastro qui m'a ôté pendant un temps toute envie d'approcher ma cuisine...).

Incontournable recette du moment, bien évidemment, la galette des rois donne lieu à de nombreuses variantes, notamment pour la composition de la fameuse frangipane; certains la font aux pommes, à la crème, que sais-je... Moi, je préfère la plus simple. Etant donné le coût parfois exorbitant qu'atteignent les galettes dans les boulangeries, c'est une économie appréciable! Et c'est si simple.

Il y a juste une chose que je cherche encore à améliorer, c'est la couleur. Je voudrais que le dessus soit plus doré, plus couleur caramel, celle-ci me parait un peu pâlichonne...

Et vous, vous la faites comment?

Avec un bon cidre brut, c'est encore meilleur... Bon appétit!

Repost 0
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 07:05

Ingrédients:

- un paquet de biscuits "speculoos";
- un pot de fromage blanc 20%;
- des framboises (à peu près une dizaine par verrines);
- une bouteille de coulis de framboise.

Piler grossièrement les speculoos en les enfermant dans un sac en plastique.
Répartissez-lez sur le fond des verrines.
Ajouter une bonne grosse cuillère à soupe de fromage blanc dans chaque verrine.
Parsemer de framboises et arroser avec deux cuillères à soupe de coulis par verrine.
Servez immédiatement.
NB: le fromage blanc et le coulis doivent être juste sortis du frigo, car c'est meilleur bien frais.

Une recette transmise par une copine qui reçoit beaucoup et qui n'a pas le temps de cuisiner. Difficile en effet d'imaginer un dessert plus rapide à réaliser, quelques minutes suffisent, au dernier moment. Pour un dîner entre amis où on ne veut pas passer la soirée à la cuisine, c'est pratique. 

Les proportions sont approximatives car tout dépend de la taille des verrines choisies. En gros, il faut que les speculoos, le fromage blanc et les framboises représentent chacun à peu près un tiers du tout pour que ça soit esthétique. Ne pas rajouter de sucre car les biscuits et le coulis sont déjà sucrés.

Bon appétit!!

Repost 0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 14:10

C'était la Chandeleur il y a pas si longtemps, donc aujourd'hui, parlons crêpes, avec une recette toute simple et toute en légèreté.

Ingrédients;
- 250gr de farine,
- 2 oeufs,
- 1/2 L de lait,
- une canette de bière,
- une càs d'huile neutre
- une pincée de sel.

Dans un grand saladier (ou le bol d'un robot ménager), casser les oeufs, ajouter la farine, remuer énergiquement.  Ajouter progressivement le lait, en remuant bien pour éviter les grumeaux. Ajouter 10cl de bière, l'huile et le sel. Laisser reposer.

C'est le moment de faire une pause et de détendre votre bras endolori en dégustant le reste de la bière tout en contemplant votre oeuvre. Attention, si vous avez utilisé un robot ménager, c'est de la triche, offrez donc la bière restante à votre moitié qui rentre fourbu(e) de sa journée de travail, non mais!

Disposez vos crépières sur les plaques de cuisson. L'idéal est d'en avoir deux pour gagner du temps. Beurrez généreusement, faites chauffer à feu vif. Versez une louche (ou une demi-louche si vous avez de petites crépières), Inclinez la crépière de façon circulaire pour bien recouvrir toute la surface. Testez avec la spatule la cuisson de la crêpe. Quand elle est dorée, retournez-là. Je n'irai pas vous conseiller une quelconque technique pour faire sauter les crêpes car je suis d'une maladresse consternante sur ce chapitre.

Les vrais amateurs remettront du beurre dans la poêle entre chaque crêpe, histoire de soigner leur cholestérol, mais je me garderai de prendre parti (quoique... il faut bien mourir de quequ'chose comme dit mon grand-père, qui va sur ses 95 ans, soit dit en passant).

Anyway, empilez les crêpes sur une assiette en saupoudrant éventuellement du sucre entre chacune (comment ça, j'abuse?). Servez chaud.

Avec ceci? Nutella, confiture, sirop d'érable. Ou alors carrément gruyère rapé, jambon, oeuf au plat... ;)

Ces quantités suffisent à deux adultes ayant un coup de fourchette respectable. Pour des tablées plus importantes, ne pas hésiter à doubler les proportions.

Enjoy!


Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 20:00
Une institution alsacienne tout à fait incontournable, une recette ancestrale transmise de génération en génération... Attention c'est parti!
Je précise en préambule qu'il faut disposer d'un moule à kugelhopf en terre vernissée (dite "soufflenheim", d'après le village du même nom).



Ingrédients:
500gr de farine
150gr de sucre
150gr de beurre
2 oeufs
1 pincée de sel
25cl de lait + quelques cl pour délayer la levure
20gr de levure de boulanger
100 gr de raisins secs, dits "sultanines"
une dizaine d'amandes entières
sucre glace

Diluer la levure dans un bol avec un peu de lait et de sucre. Placer ce levain au four à 55°C - th2 (ou alors sur votre radiateur). Elle doit doubler de volume. Faire gonfler les raisins dans un bol d'eau chaude. Les ingrédients doivent avoir tous la même température. Moi je les mets chacun dans un bol au four à 55°C pour les tiédir.

Mélanger la farine, le sucre, le beurre, les oeufs, le sel et les raisins secs égouttés. Ajouter progressivement le lait tiède (pas chaud!) puis enfin le levain. Bien mélanger pour aérer la pâte (10 minutes au robot ménager).

Faire lever cette pâte une première fois, au four à 55°C pendant une heure, ou encore sur radiateur en couvrant d'un linge. Sortir la pâte, la repétrir pour qu'elle reprenne son volume initial.

Beurrer généreusement le moule et disposer une amande au fond de chaque canelure. Verser la pâte dans le moule et faire lever une deuxième fois, même méthode, jusqu'à ce que la pâte arrive aux bords du moule.
Augmenter alors le four à 175°C et compter 40-50 minutes. Sortir du four, laisser tiédir, démouler sur une grille. Une fois refroidi, saupoudrer de sucre glace.

Attention à la levure. Tout l'art de ce gâteau est d'obtenir une pâte qui lève bien. Je n'ai jamais réussi à faire lever un kugelhopf avec de la levure chimique en sachet de poudre, pour moi ya que la levure de boulangerie qui marche.

Bon appetit !!

Repost 0
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 19:37

Avec un bon livre, rien ne vaut quelques petits gâteaux tièdes pour accompagner. Voici donc:

Pour 20 madeleines:
- 2 oeufs
- 35gr de lait
- 125 gr de sucre
- un zeste de citron
- 175 gr de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- 85 gr de beurre

Mélanger les oeufs, le sucre, le lait et le zeste de citron.
Ajouter la farine, la levure, bien mélanger.
Ajouter le beurre fondu et bien travailler la pâte pendant quelques minutes.
Laisser reposer 2h à température ambiante, puis répartir la pâte dans les moules à madeleines, en ne remplissant chaque emplacement qu'au 3/4.
Préchauffer le four à 240°C, enfourner les madeleines, descendre le four à 190°C et cuire 15 minutes.

Vous pouvez retrouver cette recette, et plusieurs autres, sur mon autre blog
à cette adresse et du même coup rendre visite aux nombreuses et expertes blogueuses de la tribu Marmiton, tribu dont je ne saurais trop recommander la fréquentation assidue à celles et ceux qui aiment les bonnes choses! Spéciale dédicace à Fifi pour cette recette.

Bon, si avec tout ça vous n'allez pas relire les pages que Proust a laissées sur le sujet, c'est à désespérer... :)

Bon appétit!

Repost 0

Où Sommes-Nous Donc?

  • : Le blog de didouchka
  • : Partager des bons moments de lecture et de bons petits plats, marier cuisine et littérature...
  • Contact

En passant

04/04 

 

En ce moment, je lis en anglais.

 

L'avantage, c'est qu'en langue étrangère, je lis plus lentement, donc j'en profite plus longtemps!

 

:-)

Recherche

Portrait

Affligé d'une mémoire de poisson rouge et aussi d'un bon coup de fourchette, l'auteur tente par ce blog d'atteindre un double objectif ; garder une trace de ses lectures et répondre à la question quotidienne "qu'est-ce qu'on va bien pouvoir manger ce soir?" Aucun rapport, dites-vous? Effectivement...