Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 08:02

flipoObscur gratte-papier dans une grande entreprise, Sylvain Vasseur est mis en pré-retraite d’office à l’occasion d’un plan social. Histoire de faire passer la pilule, son patron lui suggère d’occuper ses journées à l’écriture d’un roman. Parce qu’il vénère son patron et parce qu’il est imbu de lui-même, Vasseur le prend au mot, plonge tête la première dans l’aventure littéraire et se met à rêver d’un destin d’auteur à succès. Et c’est là que le vertige commence.

 

Attention, si vous-mêmes taquinez les muses à vos heures perdues, je vous préviens, ce roman fait mal à l’ego. Cependant, une fois passée l’étape « mais il parle de moi, là ! », il est des plus réjouissants et se lit avec jubilation, comme on déguste une gourmandise.

 

Peinture au vitriol du monde de l’édition, mais aussi de l’entreprise et des media, le vertige des auteurs n’épargne personne, et fait défiler une galerie de personnages succulents, du cynique présentateur télé Jean-Pierre Lavenu (ça ne vous dit rien ?) aux vieilles gloires littéraires alcooliques et libidineuses, de la bibliothécaire nunuche aux jolies journalistes ignardes... Le bal des hypocrites, en pire.

 

C’est très drôle, et en même temps ça devient un brin tragique au fil des pages, car on sent vite que cette histoire va mal finir. Ce pauvre Vasseur, minable vaniteux, gonflé d’orgueil et de mépris pour autrui, est aussi un pauvre naïf, manipulé et humilié en permanence. Il va de déboires en déconvenues, essuie des centaines de lettres de refus, hante les concours de nouvelles de troisième zone et les salles d’attente d’éditeurs indifférents, assiste inconscient au naufrage de sa vie privée, mais persiste dans sa folie. Pathétique.

 

L’humour féroce, le style percutant, les formules qui font mouche, et enfin le réalisme saisissant de certaines séquences, font de ce roman un excellent moment de lecture qui ne doit pas pour autant décourager chacun de se lancer dans l’écriture. Au contraire, un averti en vaut deux et ce récit, qui sent l’expérience vécue, est écrit par un auteur aujourd’hui publié dont le dernier roman marche très fort. Pour le découvrir, son blog.

 

Les avis de Cuné, FlorinetteBiblioblog, Turquoise, Essel...

 

Le Vertige des auteurs, Georges Flipo, Editions Le Castor Astral, 2007, 273 pages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DF 05/05/2010 10:03


Keisha, fonce!
C'est avec ce livre que j'ai découvert Georges Flipo. Il est effectivement excellent: Vasseur, décidément, n'en loupe pas une... et n'est jamais épargné! En lisant, j'ai eu l'impression que si
chaque auteur débutant fait l'une ou l'autre erreur, lui les commet toutes. Jouissif, en effet!


didouchka 05/05/2010 15:37



C'est une sorte d'anti-manuel de l'auteur débutant, montant tout ce qu'il ne faut pas faire. A bon entendeur... :-)



gwenaelle 08/04/2010 11:52


Comment dit-on déjà? Ah oui, une lecture jubilatoire! En tout cas, c'est très bien vu. Je l'ai beaucoup aimé aussi!


didouchka 08/04/2010 20:41



cet auteur est ma découverte de l'année...!



keisha 08/04/2010 07:46


Même pas! je suis du matin et pas du soir (je suis ce matin sur les blogs depuis un quart d'heure, la honte) et ai pris une décision : plus d'ordi après le diner. Lecture seulement.Sinon cela
devenait grave... Ce l'est encore, mais j'essaie de poser des limites. Mais chacun fait comme il se connait bien sûr!


didouchka 08/04/2010 20:40



c'est bien, tu es raisonnable!



keisha 07/04/2010 14:15


"Longtemps je me suis couchée de bonne heure..."
je sais, d'autant plus que son dernier roman ne m'a pas pris plus d'une journée!!!


didouchka 07/04/2010 20:20



"longtemps je me suis couchée de bonne heure... jusqu'à ce que je découvre les blogs !"... :-)



keisha 06/04/2010 18:29


Un an qu'il est dans ma pal, un an que je sais qu'il me plaira, ouin!!!


didouchka 07/04/2010 14:14



Ca vaut d'autant plus la peine de l'exhumer de la PAL qu'il se lit très facilement, je l'ai avalé en une soirée. (bon, ok, je me suis couchée un peu tard...)


:-)



Où Sommes-Nous Donc?

  • : Le blog de didouchka
  • : Partager des bons moments de lecture et de bons petits plats, marier cuisine et littérature...
  • Contact

En passant

04/04 

 

En ce moment, je lis en anglais.

 

L'avantage, c'est qu'en langue étrangère, je lis plus lentement, donc j'en profite plus longtemps!

 

:-)

Recherche

Portrait

Affligé d'une mémoire de poisson rouge et aussi d'un bon coup de fourchette, l'auteur tente par ce blog d'atteindre un double objectif ; garder une trace de ses lectures et répondre à la question quotidienne "qu'est-ce qu'on va bien pouvoir manger ce soir?" Aucun rapport, dites-vous? Effectivement...