Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 08:02

le coin du voileBertrand fait partie d'une communauté religieuse au sein de laquelle il dirige une revue de spiritualité. Parmi son abondant courrier, il reçoit un jour une lettre qui le plonge dans la stupéfaction. Sur 6 pages, il y découvre exposée la preuve de l'existence de Dieu. Irréfutable, évidente, après des siècles de réflexions et de recherches philosophiques sur la question, cette fois, c'est la bonne, la preuve de Dieu est faite, un savant mi-illuminé mi-génie l'a trouvée. Mais que va-t-il alors advenir de l'humanité? Est-ce le début du paradis ou est-ce l'enfer qui attend les hommes? Et quel avenir pour l'Eglise dans tout ça?

Un pari un peu fou pour ce roman, qui démarre sur une hypothèse inouïe, pour ensuite dérouler une caricature de polar religieux qui verse souvent dans la farce et le comique. Un pari assez réussi à mon sens. J'ai découvert Laurence Cossé avec Au bon roman, sorti cette année, qui m'avait plu au point de fureter dans les librairies à la recherche de ses autres romans. Ces deux-là ont d'ailleurs des points communs. Une idée de départ plutôt utopique (Dieu existe, ou créons la librairie idéale) à partir de laquelle l'auteur laisse cours à son imagination et tente de reconstituer l'enchaînement de conséquences avec le plus de vraisemblance possible.

Ce roman assez bref se lit facilement, l'intrigue est découpée en une multitude de mini-scènes. Il évite à la fois le piège de l'érudition assommante et celui de la superficialité (quoique, j'en aurais volontiers lu davantage sur l'histoire des preuves de l'existence de Dieu, sur les différentes écoles de pensée en la matière, or l'auteur ne s'attarde pas).

Bien entendu, LA preuve n'est jamais exposée, forcément. En revanche, l'auteur décrit abondamment et sans bienveillance les dissenssions entres les diverses autorités de l'Eglise, communautés religieuses et hiérarchie ecclésiastique se tirant dans les pattes à qui mieux mieux. Tout tourne autour du chef de cette communauté religieuse (les "casuistes", tiens donc...) qui tente envers et contre tout d'étouffer "l'affaire".

Je regrette une fin un peu expéditive, un passage au Vatican trop bref, et des dialogues un peu envahissants. Je pense que le roman aurait pu être plus travaillé, plus élaboré. Mais somme toute, j'ai passé un bon moment et j'envisage toujours de lire les autres titres de Laurence Cossé.

Pas trouvé grand chose sur les moteurs de recherche comme avis sur ce livre, alors si vous en connaissez, faites-moi signe, je les rajouterai.

Le coin du voile, Laurence Cossé, Folio, 1996, 262 pages.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S

GénialE, pardon de cette omission.


Répondre
S

Je trouve l'idée génial en tout cas !


Répondre
D

Moi aussi, le point de départ m'a paru original, loufoque, bref, très attirant!


K

J'avoue que "au bon roman" me tente davantage, mais le sujet de celui-ci est très original!


Répondre
D

A vrai dire, j'ai aussi préféré au Bon Roman, que j'ai trouvé plus abouti.


Où Sommes-Nous Donc?

  • : Le blog de didouchka
  • : Partager des bons moments de lecture et de bons petits plats, marier cuisine et littérature...
  • Contact

En passant

04/04 

 

En ce moment, je lis en anglais.

 

L'avantage, c'est qu'en langue étrangère, je lis plus lentement, donc j'en profite plus longtemps!

 

:-)

Recherche

Portrait

Affligé d'une mémoire de poisson rouge et aussi d'un bon coup de fourchette, l'auteur tente par ce blog d'atteindre un double objectif ; garder une trace de ses lectures et répondre à la question quotidienne "qu'est-ce qu'on va bien pouvoir manger ce soir?" Aucun rapport, dites-vous? Effectivement...