Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 22:39

Les charmes (discrets) de la vie familiale sont mis en scène avec humour dans cette chronique d'une cohabitation forcée entre la narratrice et le reste de sa famille. Alors qu'elle vient de s'installer à Bruxelles avec son mari, Rachel voit débarquer son fils, puis son père, puis sa tante, puis sa soeur, puis son frère..., lesquels s'installent durablement sous son toit pour des raisons diverses. Ces braves gens sont bien entendu tous plus insupportables les uns que les autres, en dépit de leurs innombrables qualités. La palme revient au chien Gaspard, modèle de l'affreux clébard.

Face à la tornade familiale, Rachel fait front, bravement. Les péripéties de l'installation sont l'occasion de nombreux gags, où le sens de l'humour de la narratrice fait merveille. Du père universitaire dans la lune à la soeur carriériste et dépressive, en passant par le fils adolescent tourmenté ou la tante farfelue, ils sont impayables et vagabondent avec bonheur dans la capitale belge. Mais derrière la comédie familiale il plane des silences; même les familles les plus unies peuvent abriter à leur insu secrets et malentendus, ce dont Rachel va faire l'amère expérience.

Un vrai moment de plaisir grâce à ce roman, que j'ai relu plusieurs fois tant il me remonte le moral. Au fil du récit, la tribu bruxelloise s'étend, car Rachel a le talent de se faire des amis encore plus déjantés que sa famille. Qu'on aimerait les rencontrer dans la vraie vie, ces personnages ! se dit-on à la lecture du livre, avant de réaliser qu'ils sont autour de nous mais que nous avons peut-être perdu la faculté de les voir.

Le talent de l'auteur, c'est ce regard particulier qui lui permet de créer des personnages authentiques et crédibles, en dépit de leur excentricité. Et ce qui vaut pour les personnages vaut aussi pour les lieux. Alors qu'il est de bon ton de dépeindre Bruxelles comme une ville grise, froide, bureaucratique, là encore, l'auteur se démarque, et nous communique l'atmosphère sympathique de cette ville dont les "tares" avérées (urbanisme sauvage, voirie suspecte, climat peu engageant...) sont autant d'éléments rigolos et qui renvoient d'ailleurs à la bizarrerie de nos héros.

Pour un autre roman d'Isabelle Hausser sur ce blog, cliquez ici.


Une comédie familiale, Isabelle Hausser, Livre de Poche, 441 pages.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Où Sommes-Nous Donc?

  • : Le blog de didouchka
  • : Partager des bons moments de lecture et de bons petits plats, marier cuisine et littérature...
  • Contact

En passant

04/04 

 

En ce moment, je lis en anglais.

 

L'avantage, c'est qu'en langue étrangère, je lis plus lentement, donc j'en profite plus longtemps!

 

:-)

Recherche

Portrait

Affligé d'une mémoire de poisson rouge et aussi d'un bon coup de fourchette, l'auteur tente par ce blog d'atteindre un double objectif ; garder une trace de ses lectures et répondre à la question quotidienne "qu'est-ce qu'on va bien pouvoir manger ce soir?" Aucun rapport, dites-vous? Effectivement...